0321091044
Refuge et standard : du lundi au samedi : 14h – 18h
(Déc – Janv : 13h30 – 17h30)

0321091044
Refuge et standard :
du lundi au samedi : 14h – 18h
(Déc – Janv : 13h30 – 17h30)

L’Adoption

L’éducation

Le chat

Indépendant, le chat est un animal très sensible, qui ne s’éduque pas comme un chien. Les chatons sont très turbulents jusqu’à 12-18 mois. Dans tous les cas, ne le brusquez pas et soyez patient.

Les premiers jours à la maison

Afin de faciliter son adaptation, il est préférable de réserver une pièce à votre nouveau compagnon. Il prendra ainsi ses marques sans avoir peur. Si votre nouveau chat a décidé de se cacher quelques temps, laissez-le faire car il a besoin de s’adapter à son nouvel environnement. Veillez à son bien-être en le nourrissant et en lui mettant à disposition un bac à litière. Soyez rassuré, votre chat sortira lorsqu’il se sentira prêt et lorsqu’il aura inspecté tous les endroits où il peut aller se cacher en cas de danger. Et seulement après ce temps de découverte de la maison, laissez le explorer le jardin sous votre surveillance.

S’il fait une bêtise, dites-lui « NON » d’une voix ferme et s’il persiste, le vaporisateur d’eau est efficace pour le dissuader.

Pensez à mettre à sa disposition une planche, une bûche de bois ou un griffoir. Si toutefois votre chat persiste et griffe les murs et les fauteuils, il existe également des produits de type phéromones de synthèse qui l’apaiseront.

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire et/ou à l’équipe du refuge.

Le chien

Il faut savoir que les chiens qui changent de foyer ont plusieurs problèmes à résoudre : apprendre à aimer leur nouvelle famille, comprendre et apprendre les règles de leur nouveau foyer, se remémorer ou apprendre les « bonnes manières », rester concentrés même si tout les attire, surtout après plusieurs semaines ou mois passés dans un box en refuge.

Le chien que vous avez adopté a perdu ses repères : il a besoin d’un cadre clair et prévisible pour retrouver bien-être et apaisement. Il est donc important de lui indiquer son espace et de lui faire comprendre avec bienveillance les règles de la maison.
Un chien bien éduqué est un chien heureux.

Reprenez l’éducation à la propreté comme pour un chiot

Votre chien adulte peut avoir oublié les bases de la propreté ou ne les avoir jamais acquises correctement. Vous devez donc reprendre les bases patiemment, même si l’apprentissage sera beaucoup plus rapide qu’un chiot.
Sortez-le régulièrement (toutes les deux heures par exemple) et accompagnez-le à l’extérieur car il peut-être intimidé seul dans le jardin. Patientez et félicitez-le chaleureusement quand il a fait ses besoins. S’il s’oublie à l’intérieur, ne le grondez jamais et ne le punissez surtout pas.
La propreté est un apprentissage par la récompense uniquement, à vous de le sortir suffisamment pour avoir l’occasion de le féliciter lorsqu’il fait dehors.

Source : Extraits du guide du refuge de Thiernay (58) – rédaction : Jasmine Chevallier Dr vétérinaire, DIE vétérinaire comportementaliste.

Lui apprendre rester seul

Un chien équilibré est un chien qui peut rester seul sans paniquer. Pour les chiens adoptés à l’âge adulte, dans les mois qui suivent l’adoption, cet équilibre est souvent rompu.
Le chien a tendance à reporter tout son attachement à son nouveau maître et il a du mal à trouver l’apaisement lorsqu’il se retrouve seul. Des troubles liés à la séparation peuvent alors apparaître. Alors, dès son adoption, vous devez l’entraîner à rester seul sur de courtes périodes, si possible tous les jours. Ne lui faites pas d’adieux, ni de grandes retrouvailles, afin qu’il comprenne à votre attitude que rien de grave ne se passe.

Quand vous lui dites « NON », donnez-lui la solution

Vous ne pourrez pas tout prévoir. Face à une nouvelle situation ou quelque chose qui l’attire, votre chien, qui ne peut vous demander l’autorisation, va faire et voir ce que cela donne. Vous avez le droit de lui dire « NON » fermement, mais vous devez toujours lui proposer une alternative, un comportement plus adapté pour le guider vers l’attitude préférable.
Par exemple, s’il vous saute dessus, vous pouvez lui dire « NON » et lui demander de s’asseoir. Ensuite seulement, il aura droit à son câlin ou à sa friandise. S’il réclame à table, dites-lui « NON » et demandez-lui d’aller dans son panier, etc.

Si des problèmes apparaissent, n’hésitez pas à vous faire accompagner d’un professionnel compétent, éducateur/rice comportementaliste, agent animalier, vétérinaire, …

Texte tiré du guide de la belle adoption – J’adopte un animal de refuge – Edité par La Confédération Nationale Défense de l’Animal

Liens utiles :

Adopter un animal

Faire un don

l

Devenir adhérent

Devenir bénévole

Parrainer un animal

Articles les + récents :

Moi, c’est Prince !

Bonjour ! Moi, c’est Prince, American Bully de 3 ans. Je suis arrivé il y...

Une famille pour Maya

Maya est une chienne Berger Allemand de 6 ans. Elle vient d’être abandonnée au...

Réseaux sociaux :