Moi, c’est Prince !

Bonjour ! Moi, c’est Prince, American Bully de 3 ans. Je suis arrivé il y a quelque temps à la fourrière de Saint-Aubin : je n’étais pas identifié et je n’ai jamais été réclamé. J’ai donc été mis à l’adoption au refuge de Saint-Aubin. J’ai assez vite trouvé une famille, mais je ne m’entendais pas avec l’autre chien de la maison. On en a déduit qu’il fallait que je sois « chien unique Â», et je suis revenu à la case départ. Au refuge, ils se sont aperçus que j’étais un animal sensible et que, pour ma peau et mes intestins, il me fallait des croquettes spéciales. A part ça, je suis sympa, heureux de vivre et… j’adore l’eau ! Je cherche une famille qui m’acceptera, avec mes qualités et mes défauts. Sinon, si j’avais quelques parrains et marraines, cela aiderait bien le refuge pour acheter mes croquettes spéciales, à plus de 60 euros le sac ! Quoi que vous fassiez pour moi… soyez en remerciés.

La Fourrière

Tout animal trouvé errant sur la voie publique doit être amené à la fourrière la plus proche. C’est obligatoire. Le gestionnaire de la fourrière va effectuer les démarches nécessaires pour retrouver le détenteur de l’animal. Aucun animal n’a le droit de quitter la fourrière sans être préalablement identifié (par puce électronique la plupart du temps). C’est la loi. Au bout de 8 jours ouvrés, si personne ne s’est manifesté pour récupérer l’animal, il sera transféré vers un refuge pour y être mis à l’adoption.

D’où l’importance de l’identification de votre chien ou de votre chat, identification qui, d’ailleurs, est obligatoire !

Parmi les animaux qui entrent à la fourrière de Saint-Aubin, environ 52 % de chiens et seulement 4 % de chats sont identifiés.

Colette Verstraete

Présidente de la SPA Canche-Authie

Liens utiles :



Adopter un animal



Faire un don

l

Devenir adhérent



Devenir bénévole



Parrainer un animal

Articles les + récents :

Oh my God !

Auriez-vous, par hasard, un côté « British Â» caché ? Non ?...

Réseaux sociaux :